Problèmes communs

Avez-vous déjà entendu parler du phénomène de choc thermique ? Peut-être avez-vous déjà connu ce phénomène sans l’identifier, avec la vitre d’une fenêtre qui fissure “sans raison apparente” ?

Le phénomène de choc thermique se produit sur les vitrages lorsque la différence de température entre deux points d’une même vitre est supérieure à 30°C. Pour éviter ce problème qui ne relève pas de la garantie, il vous suffit d’adopter quelques bons réflexes et d’éviter :

  • de positionner d’objets et meubles encombrants devant le vitrage (canapé, armoire, commode)
  • d’installer un chauffage ou climatiseur devant ou à proximité des fenêtres
  • d’installer les rideaux et stores intérieurs à quelques centimètres du vitrage
  • d’ouvrir les volets roulants “à moitié”
  • de nettoyer les vitres à la vapeur

Tout d’abord, il faut déterminer ou se situe la buée, trois scénarios sont

possibles : sur la face intérieure du double vitrage. sur la face extérieure du vitrage. entre le double ou le triple vitrage.

 

  • A l’intérieur :

Cela traduit un problème de renouvellement de l’air et un taux d’humidité trop important.

Le taux d’humidité idéal se situe entre 40 et 60% d’humidité, certaines pièces sont plus concernées par ce problème, exemple une salle de bain ou une cuisine produisent de la vapeur d’eau en prenant une douche ou en cuisinant. Une chambre à coucher également, car en dormant nous produisons de l’humidité.

Pour s’en sortir il n’y a pas de recette miracle : il Faut aérer !

Ouvrir ses fenêtres en grand (même en hiver) est un pré requis, ne pas boucher ses aérateurs également. Le phénomène est moins présent sur les vitrages à haute performance.

 

  • A l’extérieur :

Même si cela peut surprendre, c’est bon signe ! Pourquoi ? Car cela traduit une performance très élevée de vos vitrages, généralement du triple vitrage. En effet à certains moments de l’année, selon les régions et l’exposition (Nord, ou face à des espaces verts par exemple) l’air extérieur qui est froid et humide au contact du verre extérieur risque de l’embué si celui-ci a une température froide, comme par exemple dans un local non chauffé équipé en simple vitrage ou sur des menuiseries équipées de triples vitrages (en effet le verre extérieur n’est pas en contact avec l’air chauffé du logement, il est isolé par le verre central grâce à ces deux chambres de gaz isolants). Dès les premiers rayons de soleil la feuille de verre extérieure va se réchauffer et la buée va disparaitre. Pour limiter le phénomène on peut appliquer du Rain-x antibuée qu’utilisent les motards sur leur visière et qui est disponible dans les centres autos, ou d’utiliser une recette de grands-mères pour nettoyer ses vitres : mélanger du vinaigre blanc (25cl) et de l’eau chaude (75cl).

 

  • A l’intérieur du double vitrage :

Si vous vous rendez-compte que la buée n’est ni dedans, ni dehors, mais à l’intérieur du double vitrage, ce n’est pas bon signe… Cela signifie que votre double vitrage n’est plus hermétique et qu’il est temps de le changer. En effet pour assurer son parfait fonctionnement les deux verres qui composent le double vitrage doivent être assemblés hermétiquement, dans le cas contraire l’air extérieur s’introduit dans l’intercalaire et c’est fichu, vous pouvez même voir appara